Traitements

Insémination Artificielle

Des professionnels avec plus de 30 ans d'expérience vous accompagneront tout au long du processus

Première visite gratuite

Traitements

InséminationArtificielle

Des professionnels avec plus de 30 ans d'expérience vous accompagneront tout au long du processus

Première visite gratuite

Insémination artificielle

Qu'est-ce que l'insémination artificielle ?

L’insémination artificielle (IA) est la plus simple des techniques de procréation assistée. Elle consiste à déposer des spermatozoïdes dans les voies génitales de la femme, à l’aide d’instruments appropriés.

Il s’agit d’une procédure indolore et beaucoup moins invasive que d’autres techniques de reproduction telles que la fécondation in vitro (FIV). En fonction de l’origine de l’échantillon de sperme utilisé, on distingue deux types : insémination artificielle conjugale (IAC) ou avec le sperme du partenaire et insémination artificielle avec donneur (AID) avec du sperme provenant d’une banque.

  • Insémination artificielle conjugale (IAC) ou avec le sperme du partenaire, c’est-à-dire en utilisant l’échantillon du partenaire. La probabilité de grossesse dans ce cas est d’environ 15-25 %.La patiente doit être capable d’ovuler spontanément ou par traitement, et avoir au moins une trompe de Fallope utile. Dans le cas de l’IAC, l’insémination intra-utérine est la modalité la plus couramment utilisée, qui est souvent associée à l’administration de médicaments à la patiente pour favoriser le développement des follicules ovariens.
  • Insémination artificielle (IAD) par donneur avec sperme provenant d’une banque. Il s’agit d’une technique de procréation assistée qui est principalement utilisée dans les cas de stérilité où la patiente présente au moins une trompe utérine perméable, et où l’homme est affecté par de graves altérations séminales qui nécessitent l’utilisation de spermatozoïdes provenant de banques de sperme. Elle peut également être utilisée dans le cas de femmes sans partenaire masculin ayant un désir gestationnel. Le taux de réussite est de 20-30 %.

Insémination artificielle

Qu'est-ce que l'insémination artificielle ?

L’insémination artificielle (IA) est la plus simple des techniques de procréation assistée. Elle consiste à déposer des spermatozoïdes dans les voies génitales de la femme, à l’aide d’instruments appropriés.

Il s’agit d’une procédure indolore et beaucoup moins invasive que d’autres techniques de reproduction telles que la fécondation in vitro (FIV). En fonction de l’origine de l’échantillon de sperme utilisé, on distingue deux types : insémination artificielle conjugale (IAC) ou avec le sperme du partenaire et insémination artificielle avec donneur (AID) avec du sperme provenant d’une banque.

  • Insémination artificielle conjugale (IAC) ou avec le sperme du partenaire, c’est-à-dire en utilisant l’échantillon du partenaire. La probabilité de grossesse dans ce cas est d’environ 15-25 %.La patiente doit être capable d’ovuler spontanément ou par traitement, et avoir au moins une trompe de Fallope utile. Dans le cas de l’IAC, l’insémination intra-utérine est la modalité la plus couramment utilisée, qui est souvent associée à l’administration de médicaments à la patiente pour favoriser le développement des follicules ovariens.
  • Insémination artificielle (IAD) par donneur avec sperme provenant d’une banque. Il s’agit d’une technique de procréation assistée qui est principalement utilisée dans les cas de stérilité où la patiente présente au moins une trompe utérine perméable, et où l’homme est affecté par de graves altérations séminales qui nécessitent l’utilisation de spermatozoïdes provenant de banques de sperme. Elle peut également être utilisée dans le cas de femmes sans partenaire masculin ayant un désir gestationnel. Le taux de réussite est de 20-30 %.

Insémination artificielle

Dans quels cas est-elle indiquée ?

Consultez nos spécialistes

L’insémination artificielle est utilisée dans diverses situations afin d’obtenir une grossesse. Dans les cas où il est possible d’obtenir une grossesse soit par fécondation in vitro (FIV), soit par insémination artificielle, la technique choisie doit être la moins invasive, c’est-à-dire l’insémination artificielle.

Comme nous le verrons plus loin, les troubles de la fertilité qui peuvent être traités par l’insémination artificielle diffèrent selon le type d’IA utilisé.

Les problèmes de fertilité suivants peuvent être résolus par une insémination artificielle conjugale :

  • Infertilité féminine due à des facteurs cervicaux.
  • Endométriose légère ou modérée.
  • Troubles du cycle ovulatoire : en cas de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), d’anovulation ou de problèmes de phase folliculaire.
  • Incapacité à déposer le sperme dans le vagin : éjaculation rétrograde, vaginisme, éjaculation précoce, impuissance sexuelle.
  • Facteur masculin léger : altération des paramètres séminaux, même si elle ne doit pas être trop grave, car un nombre minimal de spermatozoïdes est nécessaire pour réaliser une IA avec une chance de succès.
  • Infertilité d’origine inconnue : lorsque les examens antérieurs ne montrent pas de pathologie déterminée, il est recommandé de commencer par une IA. Le fait qu’une pathologie n’ait pas été diagnostiquée au départ ne signifie pas qu’elle n’existe pas, mais qu’elle n’a pas pu être diagnostiquée avec les analyses effectuées.
  • Infertilité due à des causes immunologiques : incompatibilité entre l’appareil reproducteur féminin et le sperme. Elle est généralement causée par la production d’anticorps par la femme qui détruisent les spermatozoïdes. Cette cause n’est pas très courante et le mécanisme exact par lequel elle agit n’est pas encore connu.

Indications pour l'insémination artificielle avec donneur

Bien que l’insémination artificielle avec le sperme du futur père soit généralement tentée en premier lieu, il arrive que cela ne soit pas possible et que le sperme d’un donneur doive être utilisé. Voici une liste de situations dans lesquelles l’IAD est pratiquée :

Absence de partenaire masculin : comme dans le cas des femmes seules ou des couples de lesbiennes.
Maladies génétiques chez l’homme dont la transmission à la

descendance ne peut être évitée par un diagnostic génétique préimplantatoire (DGP).
Facteur masculin sévère : dans le cas où après plusieurs cycles d’ICSI, la grossesse n’a pas été obtenue et que les caractéristiques de la femme sont favorables à cette technique.
Maladies sexuellement transmissibles chez l’homme : si après plusieurs lavages il ne peut être garanti qu’il n’y a pas de virus dans le sperme, c’est-à-dire qu’il y a un risque d’infecter la partenaire.

Insémination artificielle

Dans quels cas est-elle indiquée ?

L’insémination artificielle est utilisée dans diverses situations afin d’obtenir une grossesse. Dans les cas où il est possible d’obtenir une grossesse soit par fécondation in vitro (FIV), soit par insémination artificielle, la technique choisie doit être la moins invasive, c’est-à-dire l’insémination artificielle.

Comme nous le verrons plus loin, les troubles de la fertilité qui peuvent être traités par l’insémination artificielle diffèrent selon le type d’IA utilisé.

Les problèmes de fertilité suivants peuvent être résolus par une insémination artificielle conjugale :

  • Infertilité féminine due à des facteurs cervicaux.
  • Endométriose légère ou modérée.
  • Troubles du cycle ovulatoire : en cas de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), d’anovulation ou de problèmes de phase folliculaire.
  • Incapacité à déposer le sperme dans le vagin : éjaculation rétrograde, vaginisme, éjaculation précoce, impuissance sexuelle.
  • Facteur masculin léger : altération des paramètres séminaux, même si elle ne doit pas être trop grave, car un nombre minimal de spermatozoïdes est nécessaire pour réaliser une IA avec une chance de succès.
  • Infertilité d’origine inconnue : lorsque les examens antérieurs ne montrent pas de pathologie déterminée, il est recommandé de commencer par une IA. Le fait qu’une pathologie n’ait pas été diagnostiquée au départ ne signifie pas qu’elle n’existe pas, mais qu’elle n’a pas pu être diagnostiquée avec les analyses effectuées.
  • Infertilité due à des causes immunologiques : incompatibilité entre l’appareil reproducteur féminin et le sperme. Elle est généralement causée par la production d’anticorps par la femme qui détruisent les spermatozoïdes. Cette cause n’est pas très courante et le mécanisme exact par lequel elle agit n’est pas encore connu.

Indications pour l'insémination artificielle avec donneur

Bien que l’insémination artificielle avec le sperme du futur père soit généralement tentée en premier lieu, il arrive que cela ne soit pas possible et que le sperme d’un donneur doive être utilisé. Voici une liste de situations dans lesquelles l’IAD est effectuée :

Absence de partenaire masculin : comme dans le cas des femmes célibataires ou des couples de lesbiennes.
Maladies génétiques chez l’homme dont la transmission à la descendance ne peut être évitée par un diagnostic génétique préimplantatoire (DGP).
Facteur masculin sévère : dans le cas où après plusieurs cycles d’ICSI une grossesse n’a pas été obtenue et que les caractéristiques de la femme sont favorables à cette technique.
Maladies sexuellement transmissibles chez l’homme : si après plusieurs lavages il ne peut être garanti qu’il n’y a pas de virus dans le sperme, c’est-à-dire qu’il y a un risque d’infecter la partenaire.

Insémination artificielle

Processus d'insémination artificielle

Consultez nos spécialistes

Avant de commencer un traitement IAC OU IAD, il est nécessaire de procéder à une étude personnalisée et individualisée du couple. Les examens de base effectués lors de cette visite sont les suivants :

  • Échographie pour confirmer que l’utérus et les ovaires sont aptes à recevoir un traitement.
  • Hystérosalpingographie pour évaluer la perméabilité des trompes de Fallope.
  • Analyse de la réserve ovarienne. Elle consiste en une analyse de l’hormone antimüllerienne, de l’œstradiol et de la FSH, ainsi qu’en un comptage des follicules antraux par échographie.
  • Analyse des maladies infectieuses.
  • Séminogramme du partenaire (si le partenaire est un donneur de sperme, ce n’est pas nécessaire).

Toutefois, notre équipe de spécialistes peut déterminer, au cas par cas, que des examens complémentaires sont nécessaires.

Début du traitement

Une fois les résultats de tous les examens obtenus, le traitement est lancé.

La première étape consiste en une stimulation ovarienne de la femme. Elle commence par l’administration de gonadotrophines entre le premier et le troisième jour des règles.

Ce médicament sert à stimuler le fonctionnement des ovaires de manière contrôlée. Environ 5 jours après le début de la stimulation, un autre médicament antagoniste de la GnRH est ajouté, ce qui permet de contrôler la stimulation ovarienne et d’obtenir une meilleure réponse aux gonadotrophines, ainsi que d’éviter le pic de LH afin que l’ovulation ne se produise pas.

L’administration de ce médicament doit être quotidienne.

Toutes les 48 heures environ, des échographies seront réalisées pour surveiller les follicules et le gynécologue décidera du moment de l’insémination artificielle.

la patiente devra arrêter tous les médicaments qu’elle prenait et se faire injecter un inducteur d’ovulation. L’induction de l’ovulation peut se faire en utilisant une hormone agoniste de l’hCG

Insémination artificielle

L’insémination doit être effectuée 36 heures après l’administration de ce médicament. Un petit échantillon de sperme est déposé dans l’utérus de la femme au moyen d’une canule. Elle ne nécessite pas d’anesthésie et est réalisée dans le cabinet du médecin.

Test de grossesse

La prueba de embarazo se realiza entre 10-14 días post transferencia.

Consultez nos spécialistes

Avant de commencer un traitement IAC OU IAD, il est nécessaire de procéder à une étude personnalisée et individualisée du couple. Les examens de base effectués lors de cette visite sont les suivants :

  • Échographie pour confirmer que l’utérus et les ovaires sont aptes à recevoir un traitement.
  • Hystérosalpingographie pour évaluer la perméabilité des trompes de Fallope.
  • Analyse de la réserve ovarienne. Elle consiste en une analyse de

l’hormone antimüllerienne, de l’œstradiol et de la FSH, ainsi qu’un comptage des follicules antraux par échographie.

  • Analyse des maladies infectieuses.
  • Séminogramme du partenaire (si le partenaire est un donneur de sperme, ce n’est pas nécessaire).

Toutefois, notre équipe de spécialistes peut déterminer, au cas par cas, que des examens complémentaires sont nécessaires.

Début du traitement

Une fois les résultats de tous les examens obtenus, le traitement est lancé.

La première étape consiste en une stimulation ovarienne de la femme. Elle commence par l’administration de gonadotrophines entre le premier et le troisième jour des règles.

Ce médicament sert à stimuler le fonctionnement des ovaires de manière contrôlée. Environ 5 jours après le début de la stimulation, un autre médicament antagoniste de la GnRH est ajouté, ce qui permet de contrôler la stimulation ovarienne et d’obtenir une meilleure réponse aux gonadotrophines, ainsi que d’éviter le pic de LH afin que l’ovulation ne se produise pas.

L’administration de ce médicament doit être quotidienne.

Toutes les 48 heures environ, des échographies seront réalisées pour surveiller les follicules et le gynécologue décidera du moment de l’insémination artificielle.

la patiente devra arrêter tous les médicaments qu’elle prenait et se faire injecter un inducteur d’ovulation. L’induction de l’ovulation peut se faire en utilisant une hormone agoniste de l’hCG

Insémination artificielle

L’insémination doit être effectuée 36 heures après l’administration de ce médicament. Un petit échantillon de sperme est déposé

dans l’utérus de la femme au moyen d’une canule. Elle ne nécessite pas d’anesthésie et est réalisée dans le cabinet du médecin.

Test de grossesse

Le test de grossesse est effectué 10 à 14 jours après le transfert.

Fécondation in vitro

Risques de la procédure

Selon la société espagnole de fertilité :

Insémination artificielle avec le sperme du partenaire (IAC) : En règle générale, les chances moyennes d’obtenir une grossesse par cycle sont de 10 à 15%. Si la grossesse n’est pas obtenue, il est normal de répéter jusqu’à cinq tentatives consécutives. La grande majorité de nos patientes obtiennent une grossesse au cours des trois premiers cycles de traitement.

Insémination artificielle avec sperme de donneur (IAD) : En l’absence de pathologie féminine, le taux de grossesse après un nombre adéquat de cycles de traitement (environ 6) peut atteindre 80%. Si des facteurs féminins d’infertilité ou de mauvais pronostic reproductif s’ajoutent à la cause masculine justifiant le recours à l’IAD, la probabilité d’obtenir une grossesse diminue, comme c’est le cas chez les patientes non traitées par IAD.

Despuis
800€

Première visite gratuite

Jusqu’à 12 mensualités de 66€
0%
d’intérêt
Possibilité d’adapter les paiements à vos besoins
Exemple représentatif pour un prêt de 800 € sur une durée de 12 mois. Prix ​​au comptant 800 € TIN 0 %, APR 0 %. 12 versements de 66,66 €. Montant total financé : 800 €. Prix ​​total en plusieurs fois et montant total dû : 800 €. Financement offert par Sabadell Consumer Finance et soumis à votre approbation.

Insémination artificielle

Taux de réussite de l'insémination artificielle

Selon la société espagnole de fertilité :

Insémination artificielle avec le sperme du partenaire (IAC) : En règle générale, les chances moyennes d’obtenir une grossesse par cycle sont de 10 à 15%. Si la grossesse n’est pas obtenue, il est normal de répéter jusqu’à cinq tentatives consécutives. La grande majorité de nos patientes obtiennent une grossesse au cours des trois premiers cycles de traitement.

Insémination artificielle avec sperme de donneur (IAD) : En l’absence de pathologie féminine, le taux de grossesse après un nombre adéquat de cycles de traitement (environ 6) peut atteindre 80%. Si des facteurs féminins d’infertilité ou de mauvais pronostic reproductif s’ajoutent à la cause masculine justifiant le recours à l’IAD, la probabilité d’obtenir une grossesse diminue, comme c’est le cas chez les patientes non traitées par IAD.

Despuis
800€
Jusqu’à 12 mensualités de 66€
0%

d’intérêt

Possibilité d’adapter les paiements à vos besoins
Exemple représentatif pour un prêt de 800 € sur une durée de 12 mois. Prix ​​au comptant 800 € TIN 0 %, APR 0 %. 12 versements de 66,66 €. Montant total financé : 800 €. Prix ​​total en plusieurs fois et montant total dû : 800 €. Financement offert par Sabadell Consumer Finance et soumis à votre approbation.
“Gracias a la experiencia de los doctores nos sentimos muy tranquilos y los resultados fueron muy satisfactorios”

Alejandro y Ana María

Barcelona, España
Muy agradecidas por el trato recibido desde el primer dia. Ha sido una experiencia increible que no dudaremos en volver a repetir! Gracias!

Raquel y Laura

Barcelona, España
Molt agraida per tot el suport durant el tractament. Sempre disponibles en cas de qualsevol dubte. Moltes gracies Centro de Fertilidad Barcelona!

Miriam i Pep

Girona, España

Témoignages

Histoires de
patients

Lisez les témoignages de nos patients sur cette méthode.

Témoignages

Histoires de patients

Lisez les témoignages de nos patients sur cette méthode.

“Gracias a la experiencia de los doctores nos sentimos muy tranquilos y los resultados fueron muy satisfactorios”

Alejandro y Ana María

Barcelona, España
Muy agradecidas por el trato recibido desde el primer dia. Ha sido una experiencia increible que no dudaremos en volver a repetir! Gracias!

Raquel y Laura

Barcelona, España
Molt agraida per tot el suport durant el tractament. Sempre disponibles en cas de qualsevol dubte. Moltes gracies Centro de Fertilidad Barcelona!

Miriam i Pep

Girona, España
  • Comment les donneurs sont-ils sélectionnés ?
    Une étude exhaustive des caractéristiques de chaque patient est réalisée afin de procéder à un matching informatisé avec nos banques de sperme.
  • Y a-t-il des contre-indications ?
    La probabilité de fausse couche après une grossesse obtenue par IAD est la même que dans la population générale. Si un avortement survient après une IAD réussie, une autre période de traitement est entamée jusqu’à ce qu’une autre grossesse soit obtenue ou que le nombre recommandé de cycles (sans compter les cycles avant la grossesse) soit atteint.

Posez-nous vos questions

Un expert vous contactera pour répondre à vos questions gratuitement et de manière personnalisée

« * » indique les champs nécessaires

Prénom et nom*
Téléphoner*
Consentement*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Demander un rendez-vous

Réservez votre rendez-vous en ligne gratuitement

Dr. Guillermo Gauthier

« * » indique les champs nécessaires

Nombre y Apellido*
Telefono*
Consentimiento*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Rendez nous visite

Où sommes-nous?

Barcelona

Carrer de Torras i Pujalt 11-29 .
Planta 3, Despacho 5

Bilbao

Colón de Larreátegui
Kalea, 47

Sabadell

Carrer Església
7, 1 piso